[FR] [ENG] Equateur - Ecuador

[FR] Pour chaque pays, je publie un récit résumant mes pérégrinations, relayé par la newsletter (n'oubliez pas de vous y inscrire !) Pour vous faire voyager avec moi, j'y ajoute une liste de recettes et de musiques locales, et parce que ma mélomanie n'a pas de limite, un green-sound, c'est à dire une chanson sur la nature et l'écologie ! >> L'Equateur << [ENG] For each country, I share with you my adventure stories, my missions, my joys and challenges. To make you travel with me, I add a list of local recipes and music, and because my love for music has no limit, a green-sound, a song about nature and ecology! >> Ecuador <<

[ENG] Contexte #2 - Wastepickers, valuable assets of the circular economy

Wastepickers are people living precariously who use waste picking as a source of income. They substitute themselves to municipal services and allow a better recycling rate while preserving our primary resources et fight pollution linked to waste. All of this at no costs. They represent 1% of the worldwide urban population [1] and are an essential link to our urban societies and real actors of global cooling. Waste picking is a real job. For its actors, it’s a way to refuse to fall into self-abandonment or delinquency. It’s choosing to have a useful and worthy job. In Southern cities, it is estimated that waste pickers bring between 15 and 20% of recyclable waste [2]. Uniting to fight exclusi

[FR] [ENG] #EP 3 - Quand Goliath s'allie à David

Au Maroc, tout comme dans de nombreux pays en développement, les politiques publiques de gestion de déchets font défaut (mais cela ne veut pas dire pour autant que celles-ci sont exemplaires dans tous les pays du Nord, comme la France où à Paris seuls 20% des déchets sont recyclés). Quand ils parviennent à être collectés, presque la moitié (environ 42%) des déchets terminent en décharge non contrôlée, représentant une source de nuisances environnementales et sanitaires. Néanmoins, impulsé par des protocoles internationaux tel que Kyoto et son mécanisme de développement propre (MDP) et avec l'appui d'institutions telles que la Banque Mondiale, le pays a engagé depuis 2008 le Plan National d

[FR] [ENG] Mes 7 piliers pour voyager responsable│My 7 rules to travel in a sustainable way

Maroc - Sénégal par voie terrestre, en passant par le Sahara Occidental, la République Sahraoui et la Mauritanie : sans doute l'un de mes meilleurs souvenirs de voyage (pour l'instant) (Sahara Occidental, 2017, © The Gold Diggers Project) Quand je ne travaille pas sur le projet, je me balade (eh oui vous croyiez quoi ? ) ! Le tourisme peut être un bon moyen de développement économique pour les pays, mais nous connaissons tous les ravages écologiques, sociaux et même finalement économiques que cette industrie peut apporter. J'essaie donc, autant que faire se peut, de voyager de la façon la plus responsable possible (même s'il est vrai qu'un voyage de cette envergure aura de toute façon une em

Les biffines et les biffins, des citadins exceptionnels. Plaidoyer pour la reconnaissance des biffin

L’étymologie du mot déchet renvoie à « ce qui est jeté en bas », la chute, la disqualification, la dévaluation car le déchet, c'est la perte, ce que l'on s'empresse d'oublier aussitôt que l'on s'en est débarrassé. Le terme « déchet » donne « déchoir », « déchéance » et suggère la décomposition et la mort. Le déchet contamine celui qui le manipule et, ainsi, les biffins de la Zone de Paris ont été accusés d'avoir propagé la dernière épidémie de peste baptisée « peste des chiffonniers » en 1920… ____ ► Voir "La Zône, Au pays des chiffonniers" de Georges Lacombe, 1928, un documentaire d'époque sur les chiffonniers de la Zone de Paris ____ Chiffonnier d'hier (Paris, 1928) . Extrait du film "La Z

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives

© The Gold Diggers Project  - Coulag Design

  • Black Facebook Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now